Système de lave-bouteilles primé qui aide à maintenir les veaux en santé

Henry filling bottles web

Henry Keunen

Garder les veaux exempts de maladies et leur donner un bon départ dans la vie est une priorité absolue pour les producteurs laitiers Henry et Rose Keunen de Strathroy.

En fait, un système intégré comportant un pasteurisateur et un lave-bouteilles conçu par Henry Keunen a remporté le Prix de la première ministre pour l’excellence en innovation agroalimentaire.

Non seulement son invention permet d’économiser beaucoup de main-d’œuvre, elle contribue également, de manière significative, à une meilleure santé des veaux; y compris moins de diarrhée et l’élimination de cas de transfert passif de la maladie de Johne.

Les Keunen avaient l’habitude de nourrir les veaux à la main et de rincer quotidiennement les bouteilles utilisées pour les nourrir avec de l’eau tiède; ils les désinfectaient avec de l’eau de chlore uniquement lorsqu’elles présentaient des traces de résidus.

Toutefois, les bouteilles sont un environnement idéal pour le développement de pathogènes comme E. coli, le virus de la diarrhée virale bovine, la salmonelle et autres.

Rose Keunen indique qu’elle et son époux ont recherché partout un système de pasteurisation laitière qui pouvait également nettoyer et désinfecter les bouteilles de lait. Comme ils n’ont rien trouvé, Henry a mis son ingéniosité à l’épreuve afin de le concevoir.

bottles in the pasteurizerIls ont fait l’achat d’un pasteurisateur de Dairy Lane Systems à Ilderton et conçu un lave-bouteilles qui s’insère dans le pasteurisateur et utilise le système de lavage de ce dernier pour rincer, nettoyer et désinfecter les bouteilles après chaque utilisation.

Bottles in rack for washing - close upCette invention a eu un tel succès, que Dairy Lane fabrique maintenant le lave-bouteilles le rendant disponible pour d’autres fermes laitières avec le pasteurisateur.

« Il est très simple de remplir les bouteilles de lait. Elles sont placées dans un porte-bouteilles pour y être remplies et lorsqu’elles sont vides, elles sont remises dans le même porte-bouteilles à l’envers et dans le pasteurisateur pour y être nettoyées », explique Rose. « Les bouteilles sont désinfectées avant chaque allaitement et toutes les tétines sont déposées dans une chaudière avec de l’eau de chlore avant de les remettre sur les bouteilles. Si vous ne faites que rincer les bouteilles avec de l’eau chaude, elles demeurent toujours sales et la couche mince causera une prolifération de bactéries, qui par la suite sont alimentées aux veaux. »

bottles going into the pasteurizer

Rose Keunen

Pendant la nuit, les Keunen remplissent le pasteurisateur avec la quantité de lait nécessaire pour allaiter les veaux le matin et pour l’heure du dîner. Dans la matinée, une minuterie fonctionne sur le pasteurisateur et le lait est refroidi à une température préréglée. Lorsque la bouteille est placée dans le support face au veau, le lait est toujours à une température d’allaitement idéale de 38C.

« La minuterie facilite le travail pour tous et vous n’avez pas besoin d’être esclave de votre horaire d’allaitement », indique Rose. « Pendant l’heure du dîner, nous réchauffons le lait à la bonne température avant de remplir les bouteilles. »

Les Keunen sont fiers de leur très faible taux de mortalité chez les veaux, soit d’environ deux pour cent de la naissance à l’âge de deux ans.

Rose indique qu’ils ont toujours été très minutieux avec le lait utilisé pour leurs veaux. Lorsqu’ils ont commencé à pasteuriser le lait et à désinfecter les bouteilles, ils ont constaté que le nombre de cas de la diarrhée diminuait encore plus.

Une version plus longue de cette histoire a été initialement rédigée pour le bulletin d’information de 2014 de l’Ontario Veal Association’s Calf Care.