Redéfinir les « super-aliments » : Cet additif pour l’eau à base de maïs combat le feu

Par Lisa McLean

Belleville – Les pompiers utilisent généralement des mousses et des gels à base de pétrole pour maîtriser les incendies, mais les effets persistants de ces produits – sur le sol, les voies navigables et les pompiers eux-mêmes – ont récemment été remis en question.

À présent, un nouveau concurrent est arrivé sur le marché; il s’avère aussi efficace que les mousses traditionnelles et il est fabriqué entièrement à partir de produits alimentaires, dont du maïs de l’Ontario.

L’entreprise FireRein, située à Napanee, est la grande idée de l’ancien pompier Quincy Emmons et de l’entrepreneur de la région Steven Montgomery. Au printemps 2018, l’entreprise a annoncé une entente avec Ethonus, une société de portefeuille technologique américaine, pour développer les possibilités d’utilisation du produit Eco-GelMC au sein de l’armée américaine.

« Eco-Gel est un additif pour l’eau breveté qui se transforme instantanément en hydrogel extincteur lorsqu’il est ajouté à un courant d’eau aux concentrations requises », explique Rui Resendes, président-directeur général de FireRein. « Il a été prouvé qu’Eco-Gel permet d’éteindre les feux de classe A et de classe B en moitié moins de temps que les mousses et gels traditionnels. »

Les feux de classe A sont des feux de matières solides comme le bois, le papier ou le tissu, et les feux de classe B sont causés par des combustibles liquides comme l’essence, le diesel ou l’huile.

M.Resendes ajoute que le produit se comporte comme de l’eau lorsqu’il est pulvérisé et qu’il ressemble à une boue visqueuse au contact d’une surface. Ainsi, il peut adhérer à n’importe quelle surface, y compris les planchers, les murs et les meubles. Le produit éteint le feu, et en enduisant les surfaces, il les empêche de s’enflammer ou de s’enflammer à nouveau.

« Nous sommes en mesure de faire tout cela avec un produit issu de denrées alimentaires, qui est assez sécuritaire pour être consommé et qui tire parti de matières premières cultivées dans les champs des agriculteurs de tout le pays », souligne M. Resendes.

Selon la classe de feu, Eco-Gel est ajouté à un courant d’eau à des concentrations allant de deux à cinq pour cent en volume. Et, une fois l’incendie éteint, le gel résiduel peut être facilement lavé à l’eau.

M.Resendes affirme que l’entreprise a remporté du succès auprès de casernes de pompiers et de clients industriels partout au Canada qui sont intéressés par les aspects sécuritaires pour la santé humaine et pour l’environnement de la technologie d’Eco-Gel. Ce produit est le premier et l’unique hydrogel en son genre au monde, il est certifié par le programme BioPreferred du ministère de l’agriculture des États-Unis et il est fait à partir de matières de qualité alimentaire.

Eco-Gel est fabriqué à Belleville, en Ontario. Il peut être appliqué à l’aide d’un équipement de dosage standard.

Image: FireRein