Nouveau lubrifiant à base d’huile végétale qui sera fabriqué avec du soja de l’Ontario

FR-EcoLube(nologo) - webUn nouveau lubrifiant polyvalent à base d’huile végétale, en vente au Canada, est sur le point de devenir un peu plus local.

Déjà fabriqué à Toronto, le produit Ecolube de Smart Earth Corporation sera bientôt également fabriqué avec du soja cultivé en Ontario.

Introduit par la société mère, Linnaeus Plant Sciences Inc., comme un substitut écologique novateur pour les lubrifiants aérosols à base de pétrole, les ingrédients d’origine végétale d’Ecolube en font un substitut écologique par rapport aux produits traditionnels.

Jusqu’à maintenant, le lubrifiant a été fabriqué avec des huiles végétales ayant une haute teneur en acide oléique provenant des États-Unis et de l’Ouest canadien. Toutefois, l’entreprise Soy 20/20 de Guelph a obtenu un approvisionnement d’huile de soja à haute teneur en acide oléique cultivé en Ontario pour ces clients. Les cycles de production de produits lubrifiants à venir seront fabriqués à partir de cultures locales.

Cela fait partie des efforts déployés par Soy 20/20 pour accroître la demande sur le marché canadien pour des produits contenant des huiles de soja à haute teneur en acide oléique.

À mesure que cette demande augmente, les agriculteurs canadiens commenceront à cultiver des cultures de soja à haute teneur en acide oléique qui permettront de répondre aux besoins des marchés alimentaires et les marchés non alimentaires.

« Nous sommes ravis de constater ce que l’avenir potentiel des bioproduits pourrait signifier pour l’industrie canadienne du soja », indique Jeff Schmalz, président-directeur général de Soy 20/20, un organisme dédié à l’expansion des marchés du soja canadien.

Pour les agriculteurs, cela signifie la possibilité de primes pour la culture de soja à haute teneur en acide oléique nécessaire pour ces genres de produits novateurs.

Ecolube est le premier lubrifiant, dans ce qui est censé devenir toute une catégorie de produits à base d’huile végétale qui seront lancés sur le marché par Smart Earth.

Selon M. Schmalz, les détaillants, en règle générale, veulent plus d’un produit lorsqu’ils vendent la marque; à l’heure actuelle, Smart Earth est à développer une graisse et une huile de chaîne et guide-chaîne pour ajouter à sa gamme de produits.

Ecolube est actuellement disponible dans plus de 40 magasins TSC en Ontario et au Manitoba; le produit peut également être obtenu par l’entremise de 19 détaillants indépendants et six grands distributeurs.

« La grande victoire jusqu’ici a été les magasins TSC où le produit Ecolube de Smart Earth se trouve sur les tablettes au côté des autres produits traditionnels, en plus de présentoirs hors tablette », indique M. Schmalz. « Le mandat de Soy 20/20 est de travailler avec les entreprises de nouveaux bioproduits pour aider à promouvoir les nouveaux produits par le biais de la commercialisation et sur le marché. »

Il y a beaucoup de débouchés commerciaux au-delà de la vente au détail. Par exemple, l’Ontario est la troisième plus grande province de transformation d’aliments en Amérique du Nord.

Donc, Smart Earth recherche une accréditation de qualité alimentaire pour ses produits qui ouvriront les portes aux établissements de transformation alimentaire et de boissons comme nouveaux marchés potentiels.

« L’objectif à long terme est que les produits Smart Earth soient fabriqués à partir de cultures d’huile ontariennes ou canadiennes. Donc, Ecolube marque le début d’un nouvel horizon passionnant pour l’industrie canadienne du soja et pour le marché des bioproduits », mentionne M. Schmalz.

Schmalz estime que le volume actuel de la catégorie canadienne de lubrifiants aérosols à base de pétrole est d’environ 40 millions de dollars par année.

L’objectif à long terme de Smart Earth est de s’approprier jusqu’à 20 % de ce volume avec des produits dérivés écologiques à base d’huile végétale.

« Nous sommes très reconnaissant de l’aide que Soy 20/20 nous a donné pour mettre sur pied notre marque de lubrifiants écologiques Smart Earth », indique M. Jack Grushcow, président de Linnaeus Plant Sciences Inc. « Nous croyons qu’en utilisant des huiles de soja produites localement, les producteurs verront l’avantage d’utiliser des lubrifiants plus respectueux de l’environnement, lesquels donnent de bons résultats tout en étant bénéfiques, côté production, pour leur entreprise. »

Soy 20/20 réunit le gouvernement, des partenaires industriels et du milieu universitaire pour stimuler et s’approprier de nouvelles occasions d’affaires internationales en sciences biologiques pour le soja canadien.

Le financement pour Soy 20/20 est fourni par l’initiative Cultivons l’avenir 2, une initiative fédérale-provinciale-territoriale et par Grain Farmers of Ontario.

Photo de Soy 20/20.