La variété met du piquant dans la vie

Steve Zinger, président, Blendtek Fine Ingredients, et Rob Bianchin, vice-président, Blendtek Fine Ingredients, à l’entrepôt de Blendtek qui abrite des centaines d’ingrédients, comme l’huile de tournesol biologique à haute teneur en acide oléique (photo).

Par Matt McIntosh

Cambridge (Ontario) – Blendtek, une entreprise locale novatrice d’ingrédients alimentaires, développe le goût du grand public en rendant de nouveaux ingrédients uniques plus accessibles et traçables pour les transformateurs d’aliments.

Avec des centaines d’ingrédients maintenant dans son entrepôt, Rob Bianchin, vice-président de Blendtek, affirme que l’objectif est d’aider les fabricants de produits alimentaires à créer de meilleurs produits à partir d’ingrédients non traditionnels. Plus précisément, il s’agit d’utiliser d’autres produits pour s’adapter aux changements de goût, mais aussi aux perspectives évolutives sur la nutrition, la traçabilité et la durabilité environnementale.

« Il s’agit vraiment d’innover dans le domaine de l’alimentation et d’utiliser des ingrédients, des technologies et des procédés de pointe pour mettre au point des options et des solutions de rechange plus nutritives pour les consommateurs », explique M. Bianchin.

Les ingrédients vont de simples produits de base, comme le bicarbonate de soude, aux substituts plus uniques, comme les mélanges de protéines végétales comme le mélange de poudre de protéine de chanvre et de citrouille que Blendtek formule sur place. Parmi les autres ingrédients qui jouent un rôle important dans l’entreprise, mentionnons les mélanges de farine sans gluten, les mélanges de farine de céréales anciennes soufflées, l’huile de tournesol riche en acide oléique et le sirop de riz brun.

Les solutions de rechange aux ingrédients courants sont étudiées pour leur utilité et leur valeur nutritionnelle par l’équipe des sciences alimentaires de l’entreprise, ainsi que par le biais d’analyses de l’industrie et de travaux de recherche. L’équipe des ventes de Blendtek aide également à déterminer la viabilité du marché en étant à l’écoute des besoins, des désirs et des idées des clients.

Récipiendaires d’une subvention du Programme de financement de démarrage de Bioenterprise, M. Bianchin et son partenaire commercial Steve Zinger ont également obtenu des certifications en matière de salubrité et de traçabilité des aliments. Il s’agit notamment des BRC Global Standards, des normes qui mettent l’accent sur la qualité des aliments et la sécurité des consommateurs; de Pro-Cert Biologique, une certification biologique nord-américaine; et d’autres qui portent sur les droits des travailleurs, la santé et la sécurité, l’environnement, les pratiques commerciales éthiques, etc.

« Les fabricants veulent en savoir plus sur les ingrédients qu’ils utilisent, ainsi que sur les solutions de rechange possibles, mais nous rencontrons souvent de la désinformation. Ce que nous voulons faire, c’est de rendre disponibles le plus de renseignements possible [sur un produit] », mentionne M. Bianchin.

En implantant l’entreprise dans le Sud-Ouest de l’Ontario, MM. Bianchin et Zinger ont accès à un marché agricole diversifié et à d’importantes sources d’innovation alimentaire, comme l’Université de Waterloo, le Collège Conestoga et l’Université de Guelph, qui organise un concours d’innovation alimentaire auquel M. Bianchin participe à titre de mentor.

Cela dit, les problèmes d’approvisionnement peuvent toujours être une réalité, même avec des récoltes abondantes au Canada.

« La protéine de pois est un produit intéressant parce que le Canada en produit beaucoup et qu’il s’agit d’un excellent ingrédient de remplacement, mais elle est entièrement exportée avant d’être transformée », dit M. Bianchin. « Nous en avons besoin en grande quantité, mais elle est difficile à trouver. »

Quoi qu’il en soit, il affirme que c’est la diversité de la demande et de la disponibilité des ingrédients qui continue à stimuler les affaires. Si l’on considère que Blendtek a connu une croissance de 85 % de ses revenus et a plus que doublé ses effectifs depuis son ouverture en 2015, la demande d’ingrédients de remplacement ne semble certainement pas diminuer.

Image: Blendtek Fine Ingredients (photo par Kinsey Winger)