Le financement de démarrage aide un transformateur d’aliments gastronomiques à doubler ses ventes en un an seulement

Cet article est de Bioenterprise.

Par Lilian Schaer

Établie à Guelph, en Ontario, l’entreprise Rootham Gourmet Preserves a depuis longtemps à cœur de trouver des sources d’approvisionnement locales pour ses fruits et légumes, et de conclure des partenariats avec des exploitations agricoles et des entreprises de la région.

Lorsque le mouvement des aliments locaux a pris de l’essor, Will Rootham-Roberts, propriétaire, a commencé à constater un intérêt accru pour les condiments fins de fabrication locale, confectionnés en petites quantités. Il a alors entrevu une chance d’agrandir son entreprise familiale en offrant aux agriculteurs ontariens la possibilité de créer et de vendre des confitures, des gelées et des sauces de longue conservation, préparés à partir des produits du terroir.

Pour réaliser son rêve, il avait cependant besoin d’aide, et il en a reçu de la part de Bioenterprise sous la forme d’un financement de démarrage.

« Grâce à Bioenterprise, nous avons pu augmenter nos moyens de transformation et lancer une campagne de mise en marché directe pour promouvoir nos services auprès des clients potentiels », explique M. Rootham-Roberts. Continuer la lecture

Coup de pouce à l’industrie naissante de la patate douce du Canada

Par Lilian Schaer pour AgInnovation Ontario

Vineland – La première variété de patate douce du Canada devrait être commercialisée l’an prochain, et des travaux sont en cours afin de veiller à ce que les producteurs canadiens aient accès à des boutures de patate douce produites ici même.

Pour contribuer à satisfaire la demande grandissante de patates douces au Canada, des chercheurs du Vineland Research and Innovation Centre sont en train de mettre au point de nouvelles variétés adaptées au climat frais et à la saison de croissance courte de notre pays.

Au Canada, environ 1 700 acres sont consacrés à la culture de ce tubercule aux effets bénéfiques sur la santé (principalement dans le comté de Norfolk, en Ontario), mais on utilise exclusivement des variétés à cycle long importées du Sud des États-Unis.

C’est aussi de cette région que proviennent les boutures de patate douce que les producteurs canadiens mettent en terre chaque printemps, mais il y a parfois des pénuries et la qualité peut être compromise.

« Les producteurs canadiens de patates douces utilisent des propagateurs et des programmes de sélection importés des États-Unis parce que nous ne disposons pas des infrastructures et des variétés adaptées de ce côté-ci de la frontière », explique Viliam Zvalo, chercheur scientifique de Vineland. « De plus, la multiplication des boutures doit commencer en mars, période de l’année où le sol peut être encore gelé au Canada. Notre défi est de déterminer comment assurer nous-mêmes la production pour pouvoir fournir aux producteurs canadiens des boutures de qualité à prix abordable. » Continuer la lecture

Un programme d’incubation financé par Cultivons l’avenir 2 soutient le démarrage d’entreprises alimentaires locales

Cet article vient de l’Agricultural Adaptation Council.

Par Lilian Schaer

Toronto – Un incubateur d’entreprises alimentaires sans but lucratif de Toronto aide des entrepreneurs à donner des ailes à leur entreprise naissante.

Food Starter offre, à faible coût, des installations de préparation, de transformation, d’emballage et d’entreposage des aliments aux entrepreneurs débutants, ainsi que des cours sur les aspects clés de l’industrie alimentaire, comme la salubrité, la conformité aux règlements, l’étiquetage, la comptabilité, la commercialisation, la gestion des affaires et les ressources humaines.

Le Toronto Food Business Incubator a conclu un partenariat avec la Ville de Toronto pour obtenir du financement de Cultivons l’avenir 2 afin de créer le programme Food Starter, lancé en novembre 2015.

« Beaucoup de participants ont d’excellentes recettes, mais ne possèdent pas toutes les connaissances nécessaires pour diriger une entreprise alimentaire », explique Carlos Correia, gestionnaire des installations de Food Starter. « Nous abordons tous les aspects de la création d’entreprise pour combler les lacunes d’information qui les empêcheraient de progresser. » Continuer la lecture

Le marketing en ligne aide les producteurs de bœuf de l’Ontario à joindre les consommateurs

Rob and Maryjo Tait de Celtic Ridge Farms

Par Jeanine Moyer pour AgInnovation Ontario

Dutton – Des producteurs de bœuf de l’Ontario vendent des produits locaux en ligne pour joindre de nouveaux clients.

Farm to City, un nouveau modèle de commercialisation doté d’un système de commande en ligne, ouvre des débouchés de vente directe aux consommateurs pour les producteurs de bœuf comme Rob et Maryjo Tait, de Celtic Ridge Farms.

La famille de jeunes agriculteurs a récemment lancé le système de commande en ligne et a été ravie par la réponse des clients.

« Nous savions que nous devions offrir en ligne les produits de viande de notre ferme », indique Rob. « Nos clients magasinent, font des recherches et communiquent leurs expériences alimentaires en ligne. Le modèle en ligne Farm to City attire de nouveaux clients et ouvre de nouveaux débouchés pour nous. » Continuer la lecture

Nouvelle gamme d’aliments pour chiens et chats à base d’ingrédients locaux et naturels

Par Lisa McLean pour AgInnovation Ontario

Beamsville – Les Canadiens soucieux de leur santé savent qu’une alimentation à faible indice glycémique contenant peu d’aliments transformés est une façon efficace de gérer le poids. Maintenant, une entreprise canadienne d’aliments pour animaux de compagnie applique ces priorités à nos amis poilus.

Dan Stevenson, président de l’entreprise Boréal Pet Food, située en Ontario, indique que l’idée d’une nouvelle gamme d’aliments pour chats et pour chiens est née d’un désir de revenir à l’essentiel pour les animaux de compagnie du Canada.

Avec son frère Hugh, vétérinaire de profession, il a mis au point une gamme d’aliments en boîte et d’aliments secs pour chats et pour chiens à base d’ingrédients canadiens à faible teneur en glucides.

Dan Stevenson a travaillé pendant plus de 15 ans dans l’industrie des aliments pour animaux de compagnie avant de créer sa propre gamme. Il considérait qu’il n’y avait pas assez d’options alimentaires à faible indice glycémique pour le commun des animaux de compagnie, et que cela avait un effet néfaste sur leur santé.

« Trop d’animaux de compagnie ont une alimentation à forte teneur en glucides contenant beaucoup de maïs, de blé, de riz et de pommes de terre, ce qui occasionne des allergies cutanées, l’obésité, le diabète et d’autres problèmes de santé, affirme M. Stevenson. Les aliments à faible indice glycémique se digèrent lentement, de sorte que les animaux se sentent repus plus longtemps. » Continuer la lecture